Sans aucun égard pour les multiples voix internationales lui enjoignant de respecter le droit de manifester, le Parlement a adopté définitivement, le 12 mars 2019, la proposition de loi « visant à renforcer et garantir le maintien de l’ordre public lors des manifestations », portée par Les Républicains, qui avait été reprise à son compte par le Gouvernement.

Autrement connue sous le nom impropre de « loi anti-casseurs », cette loi a, en réalité, tout de la loi anti-manifestants. […]

Pour plus d’information sur la défense des droits et des libertés, vous pouvez consulter mon site, ou continuer la lecture de cet article.

Bonne lecture