Dans un précédent post de blog, nous avions expliqué qu’en matière de délais de traitement des demandes de regroupement familial, la préfecture du Rhône était en situation de KO technique.

 

Rassurez-vous, rien ne s’est amélioré depuis !


Les délais de traitement des demandes sont toujours aussi longs, et un groupe Facebook s’est même créé sur le sujet, avec pas moins de 1500 membres…

 

Les ressortissants étrangers souhaitant faire venir les membres de leur famille continuent d’attendre, leur détresse étant accrue par la fermeture actuelle des frontières. Les relations de ces familles se résument de plus en plus, et ce pendant des années, à des échanges WhatsApp, Viber, ou Skype…


La préfecture continue quant à elle de verser des dizaines de milliers d’euros chaque année – avec nos impôts… – à des demandeurs au regroupement familial qui ont exercé des recours devant le tribunal administratif de Lyon, alors qu’il suffirait d’embaucher quelques vacataires pour traiter les dossiers en souffrance, ce qui coûterait nettement moins cher.

 

Mais comme le disent les Shadoks : « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? »…
[…]

 

Pour plus d’information sur le droit des étrangers et de la nationalité, vous pouvez consulter mon site, ou continuer la lecture de cet article.

Bonne lecture